Fermer Information générale

Fermer Services cliniques

Fermer Formation de stage/internat

Fermer Professionnels de la santé

Fermer Ressources client

Fermer Couverture médiatique

Services cliniques - Thérapie sexuelle
Services Clinique -  Thérapie Sexuelle 

rule.gif

Troubles Sexuels Féminins

Difficultés orgasmiques (anorgasmie)

La difficulté à atteindre l’orgasme est une préoccupation que l’on rencontre chez de nombreuses femmes. Il est particulièrement difficile de déterminer la fréquence à laquelle les femmes devraient atteindre l’orgasme et définir les situations les plus susceptibles de pouvoir les y amener. En effet, il n’existe aucun consensus sur cette question qui prête volontiers à la controverse. On recommande aux femmes qui éprouvent de la détresse psychologique parce qu’elles n’ont jamais eu d’orgasme de consulter un professionnel. La thérapie sexuelle et/ou la psychoéducation se révèlent habituellement très efficaces dans ce cas. 

Absence ou réduction du désir sexuel

 

L’absence ou la réduction du désir sexuel constitue sans doute le problème sexuel dont se plaigne le plus souvent les femmes. Les causes de cette absence ou réduction de désir sont diverses et encore mal comprises. Elles peuvent en outre être attribuables aux difficultés relationnelles, à des problèmes liés au travail ou à l’éducation des enfants ou encore à des déséquilibres hormonaux. Étant donné la complexité des causes en jeu, une évaluation approfondie s’avère essentielle afin de pouvoir mettre au point un plan de traitement efficace. Il pourra s’agir de varier le « répertoire sexuel », tenter de résoudre des conflits interpersonnels ou encore opter pour une intervention de type hormonal. 

Absence ou réduction de l’excitation sexuelle

 

Chez la femme, il existe à la fois des marqueurs subjectifs (p. ex.: se sentir « allumée ») et physiques (p. ex.: lubrification vaginale) de l’excitation sexuelle. La réduction de l’excitation sexuelle peut concerner l’un ou l’autre marqueur ou les deux. Les traitements des problèmes sexuels touchant l’excitation sont semblables à ceux préconisés pour l’absence ou la réduction du désir sexuel. Lorsque la sécheresse vaginale se révèle être la principale source du problème, on pourra la traiter à l’aide de lubrifiants ou en recourant à une intervention de type hormonal.

La douleur durant les relations sexuelles (dyspareunie, vulvodynie, vestibulite)

 

Environ 15 % des femmes en Amérique du Nord rapportent souffrir de douleur récurrente pendant les rapports sexuels. Or, pour la majorité des femmes, aucune cause physique ne peut être clairement identifiée. Notre clinique a su jouer un rôle de premier plan dans le développement de nouveaux traitements de la douleur survenant pendant les relations sexuelles (pour plus d’informations, veuillez visiter le site www.binik-lab.com). Ces traitements incluent notamment la gestion de la douleur au moyen d’une intervention d’orientation cognitivo-comportementale, la physiothérapie du plancher pelvien (périnée) et des interventions de type médical ou chirurgical.

Vaginisme

 

L’incapacité à tolérer la pénétration vaginale peut être provoquée par la tension musculaire vaginale, la peur de la pénétration ou la douleur vaginale. Cette difficulté peut s’accompagner d’autres troubles sexuels, d’un mariage non consommé, d’infertilité et/ou de détresse conjugale. Le vaginisme peut souvent être traité avec succès à l’aide d’une combinaison de thérapie sexuelle, de gestion de la peur et de la douleur, ainsi que de physiothérapie du plancher pelvien (périnée). 

Problèmes sexuels suivant la ménopause

Jusqu’à tout récemment, presque tous les problèmes sexuels chez les femmes ménopausées étaient attribués aux changements hormonaux. Même si cela s’avère effectivement être le cas pour plusieurs femmes, la situation se révèle en fait beaucoup plus complexe. Les changements survenant au niveau du fonctionnement sexuel durant la période postménopausale sont vraisemblablement aussi causés par des facteurs personnels, interpersonnels, sociaux, professionnels, ainsi que par des changements dans le style de vie. 

 

Troubles Sexuels Masculins

 

Éjaculation précoce (ou prématurée)

L’éjaculation précoce est une difficulté fréquemment rapportée par les hommes. Il est intéressant de noter qu’il n’existe aucune définition communément admise et universellement acceptée de l’éjaculation précoce, sans doute parce que les attentes quant à la durée d’une relation sexuelle varient considérablement d’un individu à l’autre. La plupart des définitions de l’éjaculation précoce font référence aux hommes qui éjaculent habituellement en moins d’une minute suivant la pénétration.  Les hommes qui entretiennent des préoccupations à ce sujet devraient consulter un professionnel. Il existe des thérapies sexuelles et des traitements pharmacologiques efficaces afin de prolonger la durée des relations sexuelles. Cependant la prolongation des relations sexuelles n’entraîne pas nécessairement une augmentation du plaisir. La situation de chaque homme devrait être envisagée dans le cadre d’une évaluation globale de la relation intime/sexuelle qui prévaut à l’intérieur de son couple.   


Éjaculation retardée

Quoique l’éjaculation retardée soit un problème beaucoup moins répandu que l’éjaculation précoce, elle n’en est pas moins préoccupante pour ceux qui en sont affectés. Tout comme pour l’éjaculation précoce, il  n’existe pas de définition communément admise de l’éjaculation retardée. Dans certains cas l’éjaculation retardée résulte d’effets secondaires liés à la prise de médicaments, mais parfois sa cause demeure inconnue. On ne devrait jamais apporter de changements aux médicaments que l’on prend sans avoir d’abord consulté un médecin. La thérapie sexuelle peut aussi souvent se révéler efficace. Le but de ce type de traitement est non seulement de réduire le temps menant à l’éjaculation, mais aussi d’augmenter le plaisir. Cela nécessite souvent une évaluation psychosociale et médicale complète. 


Trouble érectile

 

Beaucoup d’hommes se préoccupent de leur capacité à obtenir et maintenir une érection. Cependant, il est rare pour des hommes, quel que soit leur âge, de toujours pouvoir avoir une érection quand ils le souhaitent. Les individus et les couples ont des attentes différentes à l’égard de ce qui est acceptable en matière d’érection. Les causes des difficultés érectiles sont multiples. Elles vont de « l’anxiété de performance » à la réduction de l’alimentation sanguine au pénis. Passé le cap des 50 ans, les causes médicales deviennent plus fréquentes. Une évaluation sexologique, conjugale et médicale / urologique s’avère souvent utile en vue d’établir les causes et prescrire le traitement approprié. Des thérapies sexuelles et médicales (p. ex. Viagra) sont disponibles.
 

Absence ou diminution du désir sexuel

Les consultations par les hommes pour absence ou diminution du désir sexuel sont de plus en plus fréquentes. Les raisons qui expliquent la baisse du désir sexuel peuvent être liées à un facteur de stress tel que la perte d’un emploi ou des difficultés d’ordre relationnel, ou encore une maladie ou un problème médical. Une évaluation psychosociale et médicale complète constitue généralement la première étape afin de définir le meilleur traitement à adopter. Les traitements vont de la thérapie sexuelle au traitement médical.


Douleur durant les relations sexuelles (douleur sexuelle, douleur durant l’orgasme, prostatite, syndrome de douleur pelvienne chronique)

Il existe de nombreux termes pour décrire la douleur génitale ou pelvienne éprouvée lors des activités sexuelles. La douleur survient souvent pendant ou après l’éjaculation, mais elle se manifeste aussi parfois pendant ou après la relation sexuelle. On pensait autrefois que ce type de douleur était principalement attribuable à une infection de la prostate. Malgré que ce soit le cas chez 10 % des hommes, dans la vaste majorité des cas la cause demeure inconnue. Des programmes prometteurs de gestion de la douleur ont été développés dans le but de traiter ce problème courant. La physiothérapie du plancher pelvien (périnée) peut aussi parfois se révéler efficace. 

Problèmes de santé chronique

Certains problèmes de santé chroniques (p. ex.: diabète, hypertension artérielle) ou leurs traitements peuvent avoir des répercussions néfastes sur le plan sexuel telles que des troubles érectiles,  l’éjaculation précoce ou une réduction du désir sexuel. Cependant, vous n’avez pas à renoncer à votre vie sexuelle à cause de ces problèmes médicaux. Plusieurs de ces effets secondaires peuvent être atténués en ajustant les doses de vos médicaments (après consultation avec votre médecin) ou en modifiant votre « répertoire sexuel ». L’objectif du traitement est d’optimiser le plaisir que vous retirez de vos activités sexuelles et de retrouver le maximum de vos fonctions sexuelles.


Date de création : 03/12/2009 @ 20:48
Dernière modification : 08/20/2012 @ 21:30
Catégorie : Services cliniques


Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^