Fermer Information générale

Fermer Services cliniques

Fermer Formation de stage/internat

Fermer Professionnels de la santé

Fermer Ressources client

Fermer Couverture médiatique

Information générale - Personnel
Personnel du Service de
Thérapie Sexuelle et de Thérapie de Couple

rule.gif


Le personnel du Service de Thérapie Sexuelle et de Thérapie de Couple fait partie d'une équipe multidisciplinaire incluant des experts dans les domaines de la psychologie, psychiatrie, gynécologie, de l'urologie et du travail social.



Directeur

Dr. Dennis Kalogeropoulos, Ph.D.

Fondateur & Professeur Honoraire

Dr. Yitzchak (Irv) Binik, Ph.D.

 

Gestionnaire des opérations cliniques

Michael David Berry, Ph.D.

Secrétaire

Liz Nolin
(pour un rendez-vous ou de l'information)
Tél: (514) 934-1934, ext. 34285
sexandcoupletherapy@gmail.com

Consultants

Claudia Brown, Physiothérapeute
Dr. Serge Carrier, M.D. Urologue
Dr. Peter Chan,M.D. Urologue
Dr. Samir Khalife, M.D. Gynécologue
Dr. Gerry Wiviott, M.D. Psychiatre
          

Psychologues membres du personnel

Francine Gauvin, M.A.
Alina Kao, Ph.D.
Julie Larouche, M.Ps.
 

Stagiaires/Internes

Nida Ali
Gabrielle Bélanger-Dumontier
Laura Copeland
Zofia Czajkowska
Philip Huntoon
Miriam Kirmayer
Katherine Milette
Félix Mongeon
Lisa Pascal
   



Directeur & Coordonateur de la formation clinique

dennis-kalogeropoulos-2.jpg Dr. Kalogeropoulos a obtenu son doctorat en psychologie clinique à l'Université de Concordia en 1991. Ses champs de spécialisation incluent le traitement des difficultés interpersonnelles, sexuelles et conjugales ainsi que les problèmes liés à l’identité, l’estime de soi et le mal-être. Dr Kalogeropoulos utilise une approche de psychothérapie intégrée dans un contexte d’empathie et de soutien. D’abord, il aide les individus à déterminer les principaux facteurs, passés et présents, qui contribuent à leurs difficultés actuelles. Ces individus sont ensuite guidés et encouragés à changer leur façon de penser, leurs émotions et leurs comportements dans le but d’optimiser leur bien-être et de gérer plus adéquatement leurs difficultés.

En plus de ses fonctions de directeur, il donne également des cours dans les départements de Psychologie des universités McGill et Concordia. Dr. Kalogeropoulos s'est impliqué de manière active dans la formation des doctorants en psychologie clinique depuis de nombreuses années, et démontre une passion pour l'enseignement dans les domaines liés à la sexualité, les relations interpersonnelles, et le bien-être.
 
 

Fondateur & Professeur Honoraire

binik.jpg

Irv Binik a obtenu son Ph.D. en psychologie clinique à l'Université de Pennsylvanie en 1975. Il a complété son internat au Département de Psychiatrie à l'hôpital Warneford à Oxford, Angleterre. Il est actuellement Professeur au Département de Psychologie à l'Université McGill et Fondateur du Service de Thérapie Sexuelle et de Couple à l'Institut Allan Memorial. Les intérêts de recherche du Dr. Binik se concentrent sur les désordres de douleur sexuelle et génitale. Son approche clinique est "agnostique". Pour plus d'information, veuillez consulter son site Internet : www.binik-lab.com


ppst5.jpg   Principles and Practice of Sex Therapy, Fifth Edition
   Edited by Yitzchak M. Binik and Kathryn S. K. Hall

 
Gestionnaire des opérations cliniques
berry.jpg

Michael D. Berry, PhD, est un associé de recherche au sein du Département de Psychologie du Centre Universitaire de Santé de l'Université McGill (CUSM) et un clinicien affilié au Service de Thérapie Sexuelle et de Thérapie de Couple. Les activités de recherche de Michael se concentrent dans le domaine de la sexualité humaine, avec une emphase sur un mode de traitement qui privilégie une approche intégrative et biopsychosociale en thérapie sexuelle (https://www.researchgate.net/profile/Michael_Berry4). D'autre part, il est actuellement à la tête d'un projet de recherche qui s'intéresse aux expériences d'hommes et de femmes qui ont des orgasmes multiples. Au sein du Service de Thérapie Sexuelle et de Thérapie de Couple, Michael a co-développé et mène un programme de traitement de groupe pour les jeunes hommes en prise avec une problématique de dépendance à la pornographie.

 
Secrétariat
Elizabeth Nolin est une étudiante de premier cycle avec spécialisation en psychologie à l'Université Concordia. Elle a l'intention de poursuivre des études supérieures en psychologie clinique et est en train d'écrire son mémoire sur l'influence des hormones spécifiques au cours du développement du cerveau.

Le personnel

wiviott.jpg Gerry Wiviott a obtenu son M.D. à l'Université de New York et a poursuivi avec un diplôme en psychiatrie à l'Université McGill en 1975. Depuis, il fait parti du personnel à l'Institut Allan Memorial où il travaille pour le service des patients hospitalisés et où il enseigne auprès des résidants et étudiants en médecine. En plus de travailler pour le Service de Thérapie Sexuelle et de Couple, il est en charge d'un séminaire sur la psychothérapie existentielle offert aux résidents.  

larouche.jpg

Julie Larouche a obtenu sa maîtrise (M.Ps.) en 1994 à l'Université de Montréal et a complété ses cours de doctorat à l'Université Concordia. Elle a par la suite complété son internat pré doctoral au Service de Thérapie Sexuelle et de Couple à l'Institut Allan Memorial en 2000. Elle est présentement co-directrice du Programme de Santé Sexuelle, un projet commun des départements de Psychologie et d'Urologie à l'intérieur duquel la dysfonction sexuelle masculine est approchée à l'aide d'une perspective multidisciplinaire. Ses intérêts cliniques et de recherche principaux se concentrent dans le domaine de la médecine sexuelle. Son projet de recherche doctoral est sur la dysfonction érectile et elle a été impliquée à l'intérieur d'études cliniques se concentrant sur la dyspareunie chez les femmes. Son orientation thérapeutique est intégrative.

Dr. Alina Kao a obtenu son Doctorat en Psychologie Clinique de l’Université McGill en 2012. Elle a effectué ses internats cliniques au Service de Thérapie Sexuelle et de Thérapie de Couple ainsi qu’au Service de Thérapie Cognitive et Comportementale de l’Institut Allan Memorial, au sein desquels elle est actuellement membre du personnel. Ses interêts cliniques portent sur l’évaluation et le traitement integratifs des dysfonctions sexuelles, sur les difficultés sexuelles associées à des troubles de santé physique et mentale, et sur les problématiques tournant autour de l’intimité et du conflit chez les couples. Sa recherche doctorale portait sur la dyspareunia chez les femmes post-ménopausées, et elle a depuis participé à de nombreuses études s'intéressant aux manifestations de la dyspareunie feminine au cours des différentes phases de la vie reproductive.

fgauvin.jpg Francine Gauvin a obtenu sa maitrise en psychopédagogie et counselling à l’Université de McGill et elle est membre de l’ordre des psychologues du Québec. Ses intérêts en recherche clinique portent sur les problèmes liés à l’intimité, la sexualité et la détresse relationnelle, ainsi que sur les problèmes communs qui amènent les couples en thérapie. En tant que psychologue, elle fait aussi partie de l’équipe du service de counselling et psychopédagogie de McGill, où elle accompagne des individus et des couples en thérapie pour une variété de problèmes.  

Stagiaires/Internes

   
  

Nida Ali est candidate au Doctorat en psychologie clinique à l’université McGill. Ses travaux de recherche portent principalement sur les liens entre les composantes physiologiques et psychologiques du stress et de la régulation émotionnelle. Nida est formée en thérapie d’approche cognitivo-comportementale de troisième génération. Ses intérêts cliniques incluent les thérapies de couple ou individuelle relatives aux difficultés liées à l’intimité, la communication et la sexualité.

 
  

Gabrielle Bélanger-Dumontier a complété un baccalauréat en sciences de la santé à l’Université de Sherbrooke ainsi qu’une majeure en psychologie à l’Université de Montréal. Elle en est actuellement à sa sixième année au doctorat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal. Sa spécialisation de recherche porte sur l’expérience psychologique des réfugiés en contexte québécois. En clinique, elle a complété un stage de huit mois en évaluation et en intervention psychologique au Centre de services psychologiques de l’UQAM. Elle s’est ensuite spécialisée dans l’évaluation et le traitement des problèmes de santé mentale lors d’un internat en CLSC auprès d’une clientèle adulte. Dans ce contexte, elle a développé une expertise dans le traitement des troubles de l’humeur, anxieux et de la personnalité. Au fil de ses formations, elle a été formée principalement dans la tradition existentielle-humaniste, mais intègre également à sa pratique d’autres modalités de traitement auxquelles elle a été formée. Ses intérêts cliniques touchent aux relations de couple, aux relations interpersonnelles, à la santé sexuelle, aux enjeux interculturels, ainsi qu’aux problèmes de santé mentale. Elle s’intéresse aussi au travail auprès de populations vulnérables et marginalisées ainsi qu’auprès des personnes ayant vécu la migration forcée.

 

Laura Copeland est candidate au doctorat en psychologie-intervention à l’université McGill sous la supervision de Dr. Ada Sinacore au sein du Laboratoire de la justice sociale et de la diversité. Sa recherche porte sur les façons dont les identités et les relations familiales sont influencées lors d’un changement ou redéfinition du genre d’un membre de la famille. Elle a reçu une formation clinique à la McGill Psychoeducational and Counselling Clinic, aux McGill Counselling Services, et au Centre d’orientation sexuelle de l’Université McGill (COSUM) à l’Hôpital général de Montréal. Le travail de Laura s’ancre dans la thérapie psychodynamique intégrative ainsi que les thérapies de troisième vague. Ses intérêts cliniques incluent le soutien aux personnes, aux couples et aux familles par rapport au genre et à sexualité, aux conflits et aux communications ainsi qu’à l’intimité physique et émotionnelle.

 
Zofia Czajkowska a complété un baccalauréat en psychologie (BA, cheminement honor) et une maîtrise en psychologie du counseling à l’université McGill, où elle termine actuellement son Ph.D. Ses intérêts de recherche portent sur la psycho-oncologie, et plus particulièrement les aspects psychosociaux du bien-être chez les personnes atteintes du cancer. Sa recherche doctorale examine le rôle du médecin dans l’adhérence aux comportements préventifs chez les patients atteints du mélanome, un type de cancer de la peau. L’approche thérapeutique de Zofia est intégrative, combinant des aspects de la thérapie d’acceptation et d’engagement (TAE), de la thérapie cognitive et comportementale (TCC), de la thérapie centrée sur les émotions (TCE) et de la thérapie processuelle. Son approche découle de sa formation à la clinique de psychoéducation et de counseling de McGill et à la clinique de thérapie sexuelle et de couple du l’Institut Allen Memorial. Zofia possède de l’expérience en thérapie avec les jeunes et les adultes, ainsi qu’avec les individus et les couples. Elle possède également de l’expérience en évaluation diagnostique, et elle a supervisé des étudiants à la maîtrise dans leur formation clinique.  Enfin, Zofia complète actuellement son internat pré-doctoral à la clinique de thérapie sexuelle et de couple et la clinique de thérapie cognitive et comportementale de l’Institut Allen Memorial.  

Philip Huntoon est un candidat au doctorat en psychologie clinique à l’Université de Montréal, travaillant sous la direction de Dr. Louise Nadeau. Sa recherche porte sur le jeu pathologique, les troubles liés aux substances et les problèmes de santé mentale cooccurrents. Dans ses expériences cliniques passées, Philip a travaillé avec des individus, couples et groupes en traitement pour une variété de problèmes, notamment des addictions, des troubles anxieux et de l’humeur, ainsi que des difficultés relationnelles et sexuelles. Son style thérapeutique est intégratif, basé sur les approches humanistes, cognitives et comportementales et psychodynamiques, et est adapté aux besoins de chaque client. Plus encore, Philip est voué à offrir une présence empathique et sans-jugement, avec le respect et le bien-être du client au cœur de ses préoccupations.

 

Miriam Kirmayer est candidate au doctorat en psychologie clinique à l'Université McGill, et ce sous la supervision du Dr. Melanie Dirks. Sa recherche se concentre sur l’amitié, la compétence sociale, et l’anxiété et la dépression chez les jeunes adultes. Miriam a obtenu son Baccalauréat en psychologie à l’Université McGill et a précédemment étudié le comportement prosocial et antisocial, incluant les mensonges, l’agression, et le harcèlement. Miriam a accru de l’expérience clinique extensive en travaillant avec des jeunes et des adultes dans des cliniques privées, ainsi qu’en consultation externe. Bien que son approche thérapeutique soit principalement basée sur la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), Miriam utilise aussi d’autres approches thérapeutiques, incluant des méthodes axées sur le processus thérapeutique et la pleine-conscience, pour mieux comprendre les difficultés de ses clients et les aider à atteindre leurs buts. Au niveau de ses intérêts cliniques, elle vise à travailler avec des individus et des couples pour les aider à développer de l’intimité dans leurs relations, gérer des conflits interpersonnels (p. ex., reliés à la communication ou la famille), et adresser des symptômes de détresse psychologique (p. ex., anxiété, dépression) et des difficultés au niveau sexuel.

 
Katherine Milette a complété un B.Sc. en psychologie avec une mineure en management et un M.A. en psychologie du counselling à l’Université de McGill. Elle est en train de compléter son PhD en psychologie du counselling à l’Université de McGill, sous la supervision de Dr Brett Thombs et Dr Annett Körner. Le sujet de sa thèse est les expériences vécues par les personnes atteintes de la sclérodermie, en particulier comment mieux gérer de soi la vie quotidienne avec une maladie rare et chronique.
 
Katherine a reçu une formation clinique en thérapie cognitive-comportementale (TCC) à l’institut Allen Memorial en 2012, un année de formation en thérapie psychodynamique à l’institut Argyle en 2013 et une année de formation en sexothérapie et en thérapie de couple à la clinique de Sex and Couples en 2014. Elle a de l’expérience clinique avec une variété de problématiques, incluant la dépression, l’anxiété, les troubles alimentaires, les problèmes sexuels, le trauma, et les troubles de stress post-traumatiques. Cette année, Katherine complète son internat clinique finale avec une formation additionnelle à l’institut Allen Memorial en TCC, en sexothérapie et thérapie de couple. Son approche en thérapie et éclectique et très pragmatique, avec un style de communication direct et transparent. Elle croit aussi en l’importance de modifier son approche thérapeutique pour accommoder les besoins et préférences unique de chaque client.
 
  

Félix Mongeon complète actuellement son doctorat en psychologie Clinique à l’Université de Montréal. Sa thèse doctorale porte sur la relation entre les traits du trouble de la personnalité limite et la façon dont les individus perçoivent leur partenaire et d’autres personnes. Ses expériences cliniques reflètent une combinaison des approches psychodynamique et cognitivo-comportementale (TCC). Il a également été formé à Suicide Action Montréal dans une approche brève centrée sur les solutions pour intervenir auprès d’individus aux prises avec des idées suicidaires ou une crise suicidaire. Il estime que la combinaison de différentes approches cliniques a beaucoup à offrir pour répondre aux besoins diversifiés des clients. Ses intérêts cliniques incluent les difficultés relationnelles, la thérapie de couple et les troubles de la personnalité.

 
  

Lisa Pascal a complété un baccalauréat en psychologie (B.A., cheminement honor) à l’université Concordia ainsi qu’une maîtrise en counseling scolaire (MEd) à l’université d’Ottawa. Elle termine actuellement son doctorat en psychologie clinique (D.Psy) à l’université de Montréal, travaillant sous la supervision de Dre. Bianca D’Antono à l’institut de cardiologie de Montréal. Sa recherche doctorale vise à examiner l’impact de facteurs psychosociaux tels que l’hostilité et le soutien social sur la chute de tension artérielle nocturne, soit un fort indicateur de morbidité cardiovasculaire et de mortalité. Sur le plan clinique, Lisa s’intéresse notamment au spectre des troubles anxieux, à la communication et autres enjeux au sein du couple, ainsi qu’aux approches cognitives et comportementales de troisième vague appliquées aux individus, couples et groupes. Lisa a été formée dans diverses approches théoriques et pratiques, et elle adopte un style thérapeutique intégratif, adapté aux besoins de ses clients. En thérapie, elle vise à être transparente avec ses clients, de manière à favoriser une alliance positive et collaborative, basée sur la confiance. Lisa offre la thérapie en anglais et en français.

 


Date de création : 06/06/2006 @ 01:59
Dernière modification : 10/31/2016 @ 15:36
Catégorie : Information générale


Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^